« Abris » à la Galerie des Ateliers d’Artistes de Belleville

1 bis rue Francis Picabia 75020 Paris

 

Le propos

Un abri, c’est d’abord un refuge, contre les intempéries, les revers du sort, – on pense aux si nombreux réfugiés d’aujourd’hui.

C’est peut-être aussi un endroit où l’on se retire du monde, pour mieux l’observer, le penser ou simplement rêver et savourer des moments de solitude, loin du regard des autres et des sollicitations multiples qui nous assaillent aujourd’hui : pensons aux cabanes des enfants, au Baron perché d’Italo Calvino…

Plastiquement, un abri peut prendre toutes sortes de formes : on peut se référer aux terriers, aux nids et aux adaptations multiples dont tous les êtres vivants, végétaux, animaux et humains, sont capables pour se protéger et survivre. On sait que les animaux marins, par exemple, « squattent » les carcasses qui encombrent la mer…

Espérons que nous ne serons pas entrés en juin dans l’ère du « Tous aux abris » : dans ce cas ce retrait pourrait être pris comme une résistance constructive, voire offensive !

Ce projet s’inscrit dans l’esprit de nos précédentes expositions à la Galerie des Ateliers d’Artistes de Belleville, « Tout feu, tout flamme » en juin 2014, « Timbrés » en 2015, « Nos boîtes de Pandore » en 2016 : des créations en petits formats autour d’un thème unique, le défi du « petit intense » !